Join us! Facebook Twitter Remodeling and Home Design

Faire affaire avec un vendeur porte-à-porte, une bonne affaire?

18 mai 2017

vendeur porte-a-porte, contrat construction, contrat renovation, vendeur itinerant, sous-traitant construction

Le domaine de la construction ou de la rénovation, comme bien d’autres spécialités, pratique la vente porte-à-porte. Que ce soit pour vous proposer de remplacer le toit de votre maison, de changer vos fenêtres ou tout autre service, le représentant peut être en sous-traitance. Si tel est le cas, ferez-vous une bonne affaire en choisissant de signer un contrat? Comment vérifier que ce vendeur est honnête et compétent? Voici tout ce que vous devez savoir avant d’apposer votre signature sur une attente!

Le vendeur itinérant : une pratique légale

Un représentant en vente qui fait du porte-à-porte, communément appelé vendeur itinérant, agit au nom de ses propres intérêts ou de celles d’une autre compagnie. Cette pratique est légale et régie par l’Office de la protection du consommateur. Celui-ci décerne un permis, que le vendeur devrait vous présenter quand il vous sollicite.

Comment cela fonctionne-t-il en construction?

Plusieurs entrepreneurs dans le domaine de la construction engagent des représentants pour faire les ventes avec un plan de financement. Cependant, plusieurs agissent à titre d’intermédiaire et ne travaille pas directement pour l’entreprise en soit. Ces vendeurs sous-traités organisent bien souvent la vente et transfèrent ensuite le contrat à un autre. De ce fait, celui qui fait le porte-à-porte gagne généralement 15 % de la vente. La société de financement empoche un autre 15 %. Puis, l’entrepreneur qui agit comme intermédiaire et qui ne fait pas les travaux encaisse un minimum de 15 % aussi. Au total, ce sont 45 % de frais que le client paie en trop par rapport à la valeur réelle marchande.

Conseils pour prendre une bonne décision

C’est à vous de poser des questions pour vous assurer que la personne devant vous représente bel et bien l’entreprise directement, qu’elle ait un permis et que son offre soit réaliste. Voici quelques questions pour guider votre décision avant de conclure un achat.

  • Avez-vous un numéro de permis pour pratiquer la vente porte-à-porte?
  • Faites-vous affaire directement avec l’entreprise en construction?
  • Les installeurs ont-ils leurs cartes de compétence et leur licence RBQ?

Si vous signez, assurez-vous que les coordonnées du vendeur sont inscrites sur le contrat, avec son numéro de permis, les prix de chaque bien ou service vendus, les taxes et le prix total comprenant les frais de livraison ou d’installation. N’oubliez pas que vous avez 10 jours pour annuler votre contrat, si vous changez d’avis.

 

Vous avez les droits de poser les questions appropriées pour ne pas être tentés de choisir un vendeur qui vous offre une super vente avec un plan de financement alors que les coûts pourraient être plus élevés que de faire affaire directement avec l’entreprise de construction ou de rénovation. Prenez le temps de comparer les prix! Choisissez un entrepreneur général de confiance qui vous offrira une propriété de qualité qui maximisera votre investissement initial. Communiquez avec Dilamco pour toute question ou pour connaître nos services!

 

Accueil À propos Commercial Résidentiel Services après sinistre FAQs Blogue Nous joindre
© Copyright 2017 Dilamco - Tous droits réservés.
Conception Web par Adeo